UN COUP DE GUEULE

Un coup de gueule ce vendredi : il semble que l’autre association, qui était censée nous consulter, nous tenir au courant de ses actions, soit allée au ministère plaider la suppression de la PC au décès du divorcé versant celle ci… Tout cela est assez amusant : on oublie le poids lourd de la PC toute la vie du débirentier, on ne cherche plus à la faire supprimer et on propose de supprimer celle ci au moment précis où il y a un possible héritage c’est à dire un partage entre des héritiers qui, souvent n’ont rien à voir dans cette PC…

C’est typiquement un dévoiement d’une action souhaitée par nos adhérents.

La position de CD-PC est claire  : nous défendons la suppression de la PC du vivant du débirentier, pas après son décès…

Juridiquement, tout cela ne tient pas la route, les gens censés le savent… La PC est une dette civile que le décès ne peut annuler. Et on voit mal un législateur modifier cela.

Par contre, CD-PC continue à demander des critères plus nets de suppression de la PC, une durée, un montant.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.